Expert-Annonce-Auto.com - Le premier site essai et avis auto en France

Essai : Toyota Yaris

Tarifs, moteurs, équipements : quel modèle de Toyota Yaris choisir ?

Tarifs, moteurs, équipements : quel modèle de Toyota Yaris choisir ?

Très appréciée en France, la Toyota Yaris est aujourd’hui disponible dans sa troisième génération, dont le second lifting est intervenu en 2017 pour davantage de charisme. Quelles sont les motorisations proposées par la citadine ? Quels sont les différents niveaux d’équipement et prix ? Suivez le guide.

Son ancêtre était très peu connue, la Starlet aux ventes anecdotiques a laissé place à une Yaris plus en rondeurs en 1998, mais ce n’est pas son physique qui a séduit. Très consensuelle, la Japonaise a conquis le marché français par sa production locale réalisée dans l’usine de Valenciennes dès 1999, puis par sa fiabilité prouvée par de nombreux classements. La citadine a ensuite progressé dans sa deuxième génération en 2005 puis en 2011 sur la troisième mouture, marquant l’arrivée d’une version hybride. Puis elle a été restylée par deux fois en 2014 et 2017, pour lui conférer plus de personnalité.

Les caractéristiques de la Toyota Yaris

Nous ignorons si cela vient de l’influence de son origine japonaise, mais la Yaris est la plus petite voiture de son segment. Avec 3,94 mètres de long, elle cède 11 cm à la Renault Clio ou à la Volkswagen Polo. Mais sa compacité est une qualité en largeur, ses 1,70 m se faufilant davantage en ville, moins si vous comptiez emmener 3 personnes à l’arrière. Oui, la petite Toyota est une 4 places.

Elle se rattrape en leur offrant une bonne garde au toit de 87 cm permise par la hauteur de 1,51 mètre, mais ne peut lutter en volume de coffre, contenu à 279 litres. Suffisant pour évoluer en ville, mais juste pour devenir polyvalente, même s’il est extensible à 730 litres en configuration 2 places avec la banquette arrière rabattue. Grâce à ses dimensions contenues, la Yaris se permet d’être assez légère, passant même sous la tonne, précisément 980 kg sur les modèles essence et jusqu’à 1 090 kg en hybride.

Quel moteur sélectionner ?

Dans la mouvance de l’abandon du diesel chez les automobiles les plus urbaines, la Toyota Yaris a décidé de retirer tous les blocs au gazole de sa gamme en 2018. Selon le constructeur, la version hybride disposerait des qualités d’un diesel sans ses inconvénients. Son moteur essence 4 cylindres 1,5 litre est associé à une unité électrique, cumulant au total 100 chevaux pour un appétit limité à 3,7 l/100 km en moyenne et des émissions de CO2 de 84 g/km.

Deux autres blocs essence sont disponibles. Le premier est un 3 cylindres 1,0 litre puissant de 69 ch et aux 95 Nm de couple, demandant 4,7 l/100 km et rejetant 104 g/km de CO2. Le second est un 4 cylindres 1,3 litre 111 ch/136 Nm dont la consommation est indiquée à 5,1 l/100 km, pour 118 g/km de CO2. Héritière de sa version inscrite en championnat du monde des rallyes WRC, la sportive GRMN poussée par un bloc 1,8 litre à compresseur de 212 chevaux a disparu du catalogue, ses 400 unités réservées à l’Europe ayant été écoulées… en 3 jours. Dommage, son 0 à 100 km/h en 6,5 secondes était un des plus rapides de la catégorie, à 30 700 € tout de même, sans compter les 6 300 € de malus.


Notre choix : en hybride Fonctionnant partiellement en 100 % électrique à petite allure en ville, peu gourmande en carburant, polyvalente grâce à sa puissance confortable, cette motorisation est de loin la plus appréciable de la gamme Yaris.

Toyota Yaris : quelle transmission choisir ?

La gamme ne comprend donc que 3 moteurs. Néanmoins, ce sont 4 boîtes différentes qui sont mises à disposition de la citadine nipponne, avec en premier lieu une simple transmission manuelle 5 rapports sur le bloc 69 ch, contre 6 vitesses pour la version 111 ch. Ce dernier est le seul à pouvoir se doter en option d’une boîte automatique 7 rapports, mais en échange de 1 200 €, balancé par une réduction de la consommation à 4,9 l/100 km. La Yaris hybride est, elle, un cas à part, puisqu’elle épouse la technologie CVT, soit une transmission auto variable continue simulant une unique vitesse.

Quelle carrosserie de la Toyota Yaris choisir ?

L’urbaine japonaise se limite à l’essence et à l’hybride sous le capot, mais elle ne suit pas l’autre mode, celle de la disparition des modèles 3 portes. Les deux carrosseries restent encore au catalogue de la Yaris, mais la 3 portes reste cantonnée à l’essence et aux finitions bas de gamme. La version hybride, la sportive GRMN, les niveaux d’équipements plus riches ainsi que les séries spéciales sont uniquement disponibles en variante 5 portes.

Quelle finition choisir pour sa Toyota Yaris ?

Peu commun, le catalogue de la Yaris s’articule autour de 6 finitions différentes. Les niveaux Active, France et Dynamic constituent la gamme inférieure, tandis que les plus haut de gamme Design, Collection et Chic proposent chacune des ambiances différentes.

La Toyota Yaris de base ou Active se reconnaît par ses rétroviseurs et poignées noirs, sa dotation incluant 7 airbags, alerte de franchissement de ligne et de pré-collision, essuie-glaces et phares automatiques, système audio radio/CD/Bluetooth à commandes au volant et vitres avant électriques.

Le niveau France lui apporte entre autres des enjoliveurs 15 pouces, une calandre noire laquée, des poignées/rétros couleur carrosserie, un système multimédia à écran tactile 7 pouces et un revêtement intérieur en plastique moussé.

La finition Dynamic s’enrichit en plus du régulateur de vitesse avec lecture des panneaux, de la caméra de recul, de la climatisation automatique, et vitres arrière électriques. La série Design s’en différencie exclusivement à l’extérieur par les antibrouillards, jantes alliage 15 pouces, inserts et toit noir laqué.

L’édition Collection ajoute par exemple à Dynamic les jantes 16 pouces, calandre nid d’abeille, feux de jour intégrés aux phares, ambiance intérieure biton parmi 5 au choix et des freins arrière à disque. Chic dispose de jantes spécifiques, inserts chromés ou sellerie mêlant cuir et Alcantara.


Notre choix : la Yaris Dynamic Complète en termes de confort et de connectivité pour une citadine, cette finition est accessible face aux autres niveaux, davantage portés sur l’apparence et le confort intérieur.

Toyota Yaris 2019 : les tarifs

La petite asiatique comprend 14 modèles différents, allant de la 3 portes essence 69 ch Active facturée 14 350 € à l’hybride Collection à 22 450 €.

Yaris Essence :

  • 1 litre VVT-i 70 ch 3 portes : 14 350 € (Active) et 15 250 € (France) ;
  • 1 litre VVT-i 70 ch 5 portes : 14 950 € (Active), 15 850 € (France) et 17 250 € (Design) ;
  • 1,3 litre VVT-i 111 ch 3 portes : 16 400 € (France) ;
  • 1,3 litre VVT-i 111 ch 5 portes : 17 000 € (France), 18 400 € (Design) et 22 450 € (Chic).

Yaris Hybride

  • 1,4 litre 100h : 19 600 € (Design), 19 650 € (France), 20 450 € (Dynamic) et 22 450 € (Collection).

À noter : la Toyota Yaris dispose d’offres en LOA (location avec option d’achat) entre 113 €/mois sur la France 3 portes 69 ch à 259 €/mois sur l’hybride 100h Collection.

Les options à ne pas manquer

La finition Active peut s’agrémenter de la climatisation pour un surplus de 1 000 €, le niveau Dynamic de l’accès/démarrage mains-libres à 600 €, la série Design pouvant entre autres s’équiper du GPS moyennant 700 € ou de l’affichage de vos smartphones sur l’écran tactile Android Auto/Apple CarPlay pour 400 €. Enfin, pour tous les modèles, le radar de recul est une option à 300 €, la traditionnelle roue de secours demandant 150 €.

Les concurrentes de la Toyota Yaris

La Japonaise joue dans la cour plus qu’animée des citadines dominant le marché en France. Elle est d’ailleurs confrontée aux voitures les plus vendues, le duo Renault Clio/Peugeot 208 au physique séduisant, mais à l’habitacle accusant la fin de carrière, tout en proposant diesels, versions sportives voire carrosserie break (Clio seulement) contrairement à la Yaris. La Volkswagen Polo est aussi une rivale sérieuse du point de vue style, mais à l’intérieur sans défaut et au très réussi système multimédia, aux moteurs variés plutôt sobres, or à un tarif supérieur à la Toyota.


Sage d’apparence, la Toyota Yaris s’est rattrapée avec ses deux restylages l’ayant dynamisée, tout en conservant sa très populaire version hybride, ce moteur venant faire oublier le manque de diesel et la fin de carrière. L’occasion aussi de belles affaires et négociations.

Les trois points-clés à retenir sur la Toyota Yaris :

  • Voiture urbaine de 3,94 mètres à carrosseries 3/5 portes.
  • Moteurs essence 69/111 ch et hybride 100 chevaux, choix de boîte manuelle/auto.
  • Troisième génération restylée lancée en 2017, disponible dès 14 350 €.