Expert-Annonce-Auto.com - Le premier site essai et avis auto en France

Essai Auto : McLaren 720S Spider

McLaren 720S Spider : la supercar britannique se découvre

Tout aussi puissante que sa version coupé, la McLaren 720S Spider s’ouvre au monde grâce à un toit découvrable ultra rapide. De quoi faire de la concurrence à ses principales rivales italiennes ? Tout laisse à le croire.

La 720S s’ouvre à l’extérieur

Depuis son renouveau datant de 2011, McLaren est parvenu à mettre un pied dans l’univers très fermé des supercars, notamment grâce à la 12C de 625 chevaux, la P1 hybride de 916 chevaux ou encore la Speedtail de 1 050 chevaux. La 720S poursuit sur cette lignée. Remplaçante de la 650S, elle affiche des lignes résolument plus sportives, faisant la part belle à l’aérodynamisme. Quant à la Spider, la version cabriolet de la supercar britannique, elle se distingue par son système de toit rétractable qui s'ouvre et se ferme en seulement 11 secondes, et ce, jusqu'à 50 km/h.

Le saviez-vous ? Un toit personnalisable et ultra rapide.
De série, le toit rigide rétractable est proposé en fibre de carbone. Pour bénéficier de davantage de luminosité, il est possible d'opter pour un panneau en verre en option. Dans tous les cas, le toit se déploie en 11 secondes, soit la cinématique la plus rapide dans la catégorie des supercars.

Question style, la Spider fait dans la sobriété, tant les changements esthétiques par rapport à la McLaren 720S sont minimes. On remarque toutefois qu’elle se dote de nouvelles jantes, d’un couvre-moteur qui prend la place de la lunette arrière et d’un aileron capable de modifier sa position en fonction de l’ouverture ou de la fermeture du toit. Dans l’habitacle, on note également de nouveaux compteurs numériques et une console centrale davantage orientée vers le conducteur.

La plus légère de sa catégorie

Malgré une structure plus rigide, rendue obligatoire par le toit découvrable, la McLaren 720S Spider limite sa prise de poids. Elle affiche ainsi un total de 1 332 kg, soit seulement 49 kg de plus que la version coupé et même 113 kg de moins que sa devancière, la 650S Spider. Bien qu’il ne dévoile pas directement son nom, le constructeur britannique affirme que son nouveau coupé-cabriolet est près de 90 kg moins lourd que sa principale concurrente. Vous l’aurez compris : il s’agit bien évidemment de la Ferrari 488 Spider qui, en outre, dispose d’une puissance moindre (670 chevaux).

Tout comme pour le coupé, le moteur de la Spider conserve sa position à l’arrière. Il s’agit toujours du V8 4.0 litres biturbo, délivrant une puissance de 720 chevaux et un couple de 770 Nm. La motorisation est associée à la même boîte automatique 7 rapports et double embrayage et à une transmission arrière.

Une supercar qui décoiffe

Bien qu’elle soit à propulsion, la McLaren 720S Spider n’en reste pas moins l’une des plus rapides au monde. Toit fermé, elle affiche les mêmes performances que le coupé, à savoir une pointe à 341 km/h, et un 0 à 100 km/h réalisé en seulement 2,9 secondes. Une fois le toit ouvert, la belle Britannique voit sa vitesse maximale descendre à 325 km/h, ce qui reste spectaculaire pour une découvrable.

La Spider embarque des disques de frein ventilés en carbone-céramique, capables d’immobiliser le véhicule lancé à 100 km/h en seulement 2,8 secondes. Au niveau de l’espace disponible, il ne faudra pas faire la fine bouche. Le coupé-cabriolet ne dispose que d’un coffre avant de 150 litres et d’un minuscule rangement à l’arrière. Avec une consommation annoncée à 11,6 l/100 km, la supercar se montre somme toute raisonnable. Ce qui est moins vrai au niveau prix, puisqu’elle est proposée à partir de 282 500 € en France, soit 33 325 € de plus que la 720S. Un prix qui n’arrêtera sûrement pas les futurs acheteurs qui devraient recevoir leur nouveau jouet à partir de mars 2019.

À la fois légère, performante et équipée d’un toit rapide à ouvrir, la McLaren 720S Spider ne souffre pas de la comparaison vis-à-vis de ses principales concurrentes. Un avantage qui se paye, puisque la supercar britannique est nettement plus chère que les Ferrari et autres Lamborghini de sa catégorie.